Quelles précautions prendre pendant l’intervention : pose d’un implant dentaire ?

L’implantation dentaire est une opération très précise, car des obstacles anatomiques (nerfs, vaisseaux sanguins ou cavité sinusienne …) doivent être évités. Une étude approfondie de chaque cas est donc nécessaire pour ne prendre aucun risque. Les précautions à prendre sont nombreuses pour le chirurgien. Généralement, on parle souvent des précautions avant ou après l’opération. Mais, on aborde rarement les autres précautions tout aussi utiles qu’il faut absolument prendre pendant le déroulement de l’intervention elle-même.

Vérifier l’action de l’anesthésie

Le dentiste doit avant tout vérifier que le patient réagit parfaitement bien à l’anesthésie locale. Il doit ensuite vérifier que la zone à traiter est bien endormie avant de procéder à l’intervention. Selon le niveau d’anxiété, une prémédication peut être prescrite.

Utilisation éventuelle d’un guide radiologique

Si le dentiste utilise un guide radiologique, il doit s’assurer que celui-ci est positionné parfaitement, soit au niveau de l’appui dentaire, soit par des ancrages permettant de l’immobiliser. Cette étape est cruciale, car elle déterminera la suite de l’opération. Sans ce guide, l’implantologue peut avoir besoin de revoir la radio panoramique ou le scanner de la mâchoire du patient pendant le déroulement de l’opération afin de déterminer la position idéale de l’implant dans la crête osseuse.

Procéder à l’incision de la gencive

L’incision des tissus mous est une étape qui doit être faite avec des outils stérilisés. La gencive doit être incisée puis ouverte afin de faciliter le travail du dentiste qui doit atteindre l’os de la mâchoire. Dans certains cas, une préparation de la gencive est nécessaire. Avant l’opération, le praticien doit donc vérifier que la gencive est saine.

Procéder au forage dans la mâchoire

La principale précaution du chirurgien-dentiste est de suivre scrupuleusement le guide radiologique si il y en a un, car il permet par exemple de vérifier l’axe du foret et de contrôler la profondeur et le diamètre du trou qui a déjà été calculé au millimètre lors de l’étude du scanner. Cette procédure facilite énormément l’acte chirurgical et réduit donc les risques d’erreurs humaines.

Placer l’implant

Une fois que le trou est effectué, le rôle du dentiste est de mettre en place de la vis en titane (implant dentaire). Le geste du chirurgien-dentiste doit être précis afin de positionner l’implant dentaire dans la position qui a été prévue lors de l’étude du cas.

Pallier aux urgences médicales

Les complications hémorragiques au moment de l’intervention chirurgicale sont rares, mais peuvent se produire. Le chirurgien doit s’assurer de posséder tous les consommables qui lui sont nécessaires pour cette chirurgie ambulatoire.

Garantir l’absence d’infection

Le chirurgien-dentiste doit veiller à ce que les implants utilisés n’aient pas été contaminés. Ces derniers sont généralement livrés dans des conteneurs stérilisés qui ne sont ouverts qu’une fois en salle d’opération pour éviter le contact avec des germes. Il doit également veiller à ce que tous les dispositifs mis en place à l’intérieur de la cavité buccale soient entièrement retirés après l’acte chirurgical.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Thanks!





J'accepte la politique de confidentialité, la collecte et la gestion des données par ce site